Now Playing Tracks

Biographie Alexandra Edin

Née à Saumur en 1980 Alexandra s’épanouit dans un monde imaginaire

Où fées et magie règnent dans une atmosphère médiévale.

C’est à l’école qu’elle en subit les conséquences, alors dans son nuage qui lui semble impénétrable

Elle s’y réfugie à l’abri de tous.

Dès l’enfance, elle a très vite compris qu’elle ne ressemblait pas à ses camarades 

Dans ce monde où elle vivait et essayait d’avancer, Alexandra incomprise allait avec des rêves plein la tête qu’elle se gardait bien évidemment afin d’éviter le ridicule qu’elle subissait dès qu’elle ouvrait la bouche…

« Je ferai de la musique différente et l’on reconnaîtra ma voix, et je signerai de mon style aussi particulier que mon être » disait-elle.

A 14 ans des airs de nulle part lui résonnaient dans la tète et dans les rues de Tours, les pas d’Alexandra étaient rythmés par des mélodies qui lui venaient, et aussi ridicule que ça pouvait l’être pour ceux qui la regardait faire, Alexandra rêvait encore, encore et encore…

Une autre conception de la vie, musicale, lui trottinait dans la tête, mais impuissante, elle ne pouvait l’exprimer.

Elle accumula en cette période de multiples possibilités d’intégrer le milieu artistique, par des groupes de variété voire même de métal grâce à sa voix particulière, qui s’adapte à tous les styles.

Mais elle n’en profita pas.

Alexandra ne se sentait rien exprimer et avait l’impression de ne rien offrir, malgré les retours de ceux qui l’écoutaient.

C’est à 17 ans qu’elle pût enfin s’exprimer par le biais d’une simple console de jeux vidéo lui permettant de commencer à composer.

Les possibilités étaient très limitées mais néanmoins, les idées se dessinaient peu à peu, donnant vie à deux catégories de styles, à savoir la dance-music et la variété.

Les compositions restaient bien sûr beaucoup trop électronique mais avec toutefois pour chacune une âme bien à elle.

Quelque temps plus tard, après avoir été sollicitée par beaucoup, elle se décide à aller plus loin dans cette voie, Alexandra, sur un coup de folie, investit dans du matériel plus performant et se met à la création d’une comédie musicale intitulée « La Belle au Bois Dormant »

Dans la même période, par des facilités d’expression et le travail d’organisation artistique, Alexandra accumulera expérience et contacts.

Ce fut le début de l’expression musicale mais aussi le commencement de multiples difficultés d’intégration.

En fait Alexandra ne s’épanouissait pas amoureusement, la musique en pâtissait et n’exprimait pas assez ce qu’elle ressentait tout au fond d’elle (j’ai changé puisque la musique ne battait plus son plein record d’innocence !  Car je ne suis pas sûr de ce que tu voulais dire)

La musique était devenue l’âme qui nourrissait son être entier et il devenait impossible d’arrêter la rivière d’épanouissement qui la submergeait. Les passions transformées en vies dédiées sont bien sûr prenantes mais apportent tant à l’âme, à la sienne et à l’entourage proche.

A 20 ans, Alexandra accumulera les échecs sentimentaux qui la plongeront encore plus loin dans des états artistiques de plus en plus déséquilibrants, ses ratés nourrissant certainement ses émotions pour en ressortir de plus belles compositions.

« Je cible chacune de mes émotions les plus grandes et en conserve l’essence, l’instant et me pose directement sur mon piano pour en tirer un assouvissement musical » dit elle.

2000 l’année des rencontres.

C’est dans une des périodes les plus difficiles de sa vie qu’Alexandra fut la connaissance du dénommé

Gwenaël  Tristan Houdayer, auteur chanteur qui essayait de se faire une place dans un monde qui ne le comprenait pas non plus toujours.

Tous deux se ressemblant, ils se lient d’une profonde amitié qui les réunit à tel point que la fusion naît entre eux jusque dans la passion et la vie artistiques.

Elle était compositrice et lui, son auteur par excellence.

Tous deux avançait avec les mêmes rêves sur le même nuage, Alexandra, enfin comprise…

2001

L’expérience d’Alexandra est miss à l’épreuve totale puisque là, il est question de grande organisation telle que des concerts réunissant des centaines de personnes dans le but de faire découvrir les chanteurs avec lesquels elle travaillait « l’Equipe Alexandra Edin » était née.

Quatre concerts furent organisés, tous aussi différents les uns que les autres avec une ampleur et une organisation allant en s’améliorant à chaque fois, il était temps à ce moment là de passer aux choses sérieuses.

Protection des musiques et textes, rencontres artistiques des plus intéressantes pour une meilleure approche et information.

2005 prises de conscience de soi.

Newstyle, Varencia, et spirituelle furent le début d’une expression musical plus personnelle, d’un style musical divers et variés, mais toujours lui ressemblant.

Alexandra compose pour des courts-métrages diffusés sur canal+ et beaucoup se vantent de chanter sur ses compositions, Alexandra s’accomplit dans de multiples taches artistiques auprès d’artistes investis et admiratifs de sa facilité de compréhension, de son ressenti musical de chacun.

En effet, Alexandra devine la composition qui est particulière à chacun de ses chanteurs et l’âme de chacun s’y dessine et ils s’y reconnaissent.

Apres avoir travaillé pendant tout ce temps pour des artistes, Alexandra eût envie de s’accomplir.

Les épreuves difficiles d’une vie ne le permettent pas toujours mais c’est avec un innocent espoir qu’Alexandra, en pensant bien faire, se jeta dans les griffes de beaucoup qui lui promettaient le ciel dans le but de lui puiser l’énergie et l’inspiration que beaucoup lui enviait par profit.

Essoufflée par de nombreuses manigances et abus de sa personne, Alexandra jette l’ancre pour un nouveau départ dans un toute autre monde, pour y puiser de nouvelles ressources

« La campagne ».

C’est ici quel apprit à se connaitre, et acquit une meilleure prise de conscience d’elle-même.

Une remise en question sur tous les points de vue, à la fois artistiques et humains.

« J’ai beaucoup donné toutes ces années et je me suis oubliée, j’ai aussi beaucoup appris sur tous et moi-même, je me sens maintenant comme un oiseau : il est tant que je m’envole » dit elle.

2007, une année sans repos !

Apres avoir accumulé l’expérience de la composition, d’auteur, d’arrangement, de chant et de mélodie, Alexandra s’adonne à la programmation et au vidéo montage ainsi que prises de vue, le tout passionnément autour d’artistes la soutenant ; Alexandra devient perfectionniste du détail, ne laissant rien au hasard et se servant de son vécu pour en ressortir le meilleur d’elle-même artistiquement.

Alexandra, Une femme d‘exception.

Un être vrai et profond qui touche.

Une artiste qui ne cherche qu’à s’épanouir artistiquement et qui ne s’arrêtera pas de si tôt

« Ce qui ne me tue pas me rend plus forte » conclut-elle.

 

We make Tumblr themes